Thomas était désespéré, il était angoisse, doute.
Vivant dans la crainte qu’Aude découvre.
Réalisant que cela faisait longtemps qu’ils avaient un problème.
De disputes en reproches, leur couple n’était plus qu’une façade.
Thomas était hésitation.
Cherchant LA solution.
Passant d’une résolution à une autre.
ROMPREMais avec qui ?Aude.La seule vue de ses enfants l’en empêchait.
Lucie.
Il sombra.Son sourire.
L’odeur de sa peau.
Ses caresses.
Ses seins, doux et vif
Son pubis, toison en forme de coeur
Leur entente, le plaisir, qu’experte, elle lui donnait.Tu m’es apparue un matin de brumes-rêve
Un chagrin, un appel de parfum lourds
Ta voix montait du fond des embruns sourds
Tu es née de ton mystère
Je t’aime aux éclats
Tu m’es apparue du fond du sommeil
Tu es nue toujours pareille
Je t’aime aux éclatsLorsque tu t’endort, à présent je désarpège
Dans ta maison, je meurs un peu plus le soir
Si mous guettons tous deux des jours moins noirs
Tu renais de mon délire
Je t’aime aux éclats
Et tu reviens au flou du réveil
Tu souris toujours pareille
Je t’aime aux éclats.
(Joan Pau Verdier)Aude était debout dans la cuisine, appuyée contre le plan de travail. Le regard absent, halluciné.
Elle voyait Thomas.
Elle voyait cette femme.
Elle voyait les enfants.
Elle se voyait.
Toutes ces images se superposaient, térébrantes.Une douleur fulgurante la plia en deux. La faisant tomber à genoux, un long hurlement de bête blessé s’échappa de sa gorge. Faibli, feula, et soudain éclata en sanglots violents, roque, caverneux.La crise la laissa sans force, Embryon fœtal en décomposition.Lentement, Aude entreprit de se relever, s’accrochant des deux mains au rebord du plan de travail.
Son regard s’accrocha au bloc de coutellerie, préhensible. La poussée d’adrénaline la redressa. sa main se tendit.Après avoir rentré sa voiture au garage, Thomas rentra dans la cuisine.
Aude lui tournait le dos.
Il l’examina. Il se dégageait un sentiment de force de la frêle silhouette. Il eu l’impression qu’elle venait de ce déterminer.
Inquiet, il s’approcha.Au bruit de ses pas, Aude se retourna lentement. Projeta vivement son bras dans sa direction.
Thomas vit l’éclair dans le main d’Aude et ses yeux vides éclairés par le reflet.