Ta voix faibli, s’éloigne.
Je te perd tout doucement.
Tu avance vers un soleil
Qui n’est pas le mien.

Mon univers s’assombri.
Atrophié,
Anorexique,
Il se ferme.
Le vide doucement m’envahi.

Les voix s’éteignent peu à peu.
Se cachent tout doucement les unes après les autres.
S’endorment.

Ta voix se tait.

Je cherche un soleil.

Parle moi!