Plaisir rare
Amour insondable

Je ferme les yeux
Savourant à pleine âme
Emplissant mon corps et mon coeur
De souvenirs brûlants.

Lentement tu te retire.
Inachevant ton geste
Tu tourne la tête
posant tes lèvres au creux de mon oreille.

Je ne bouge plus
Statue d’argile au soleil.

A retenir le temps.
Je m’épuise
Le rêve s'achève
S’éloigne

Du bout de ses doigts
Son au revoir
Me réanime

Fragile est le chemin qui mène à toi
Longue, encore, est ma route.