Je pars faire un tour dans les Alpes. Dormir dans les cols. Seul avec la nature, les marmotes et le doux bruissement des torrents. Loin de la foule démente des touristes assoiffés de soleil, de plages et de cancer de la peau. Je me demande toujours pourquoi, ces personnes qui vivent 11 mois sur 12 dans des villes surpeuplées, viennent-ils s'entasser sur des plages surpeuplées, après des heures passées dans des embouteillages monstres?
Atavisme?
Conditionnement?
Peur panique de se retrouver seul?

Ils ont raison. Comme ça je serai tranquille, sans personne pour me "surpeupler"!

Enfin, comme mon blog est toujours autant spammé par un lot d'abrutis d'amerlock dégénerés, je ferme mes commentaires pour les vacances.

Gros bisoux à tous et à toutes.