Tu dégages un œil vaseux d’une paupière lourde. Ce con de réveil s’en donne à cœur joie, sa danse folle de saint gui accompagnant son appel indécent. L’oeil torve tu te retiens à grand peine de lui retourner la baffe bien méritée pour t’avoir sortie du sommeil lourd et du rêve tordu qui te hantait.

Lire la suite