J’ai osé !
Cela fais un moment que nous nous côtoyons. Ce soir , enfin il y a quelques jours, j’ai osé l’inviter.
Après ma séance de muscu, malgré la douche, j’ai l’impression de sentir le chacal. Fine est discrète elle fait semblant de rien.
Sa main est délicatement posée sur la table. L’envie de la prendre est telle que, par sécurité, je réfugie les miennes sous la table.
La conversation coule, limpide comme une source. Nous avons tellement de chose à nous dire.
Soudain le déclic se fait. Les choses se mettent en ordre. Tout est clair.
Cet élan que je ressentais envers elle, n’avait rien avoir avec un désir charnel quelconque.
Bien sur qu’elle est belle et désirable. J’ai souvent pu le vérifier au nombre de mecs qui pétaient les plombs autour d’elle. Mais ce soir là, comme un coup de foudre, est arrivé la révélation : nos relations seraient uniquement, profondément, intensément amicales.
Bien sur, lui as-je dis, bien sur que j’aurai toujours envie de te toucher, de complicité sur tout et sur rien.

Je suis content, pour son anniversaire, j’ai réussi à l’attirer chez moi avec la promesse d’un bon repas.

En tout bien tout honneur bien sur !

Je te fais plein de bisous