Blogue de Zub

aller au contenu | aller au menu | aller à la recherche

Religiosité

Marie avait des idées bien arrêtées sur ce que devait être sa vie. En ce qui concernait la vie spirituelle c’était très simple : catholique pratiquant. Pas de discutions possible. Mais qui aurait discuté avec elle ? Paul ? lui ne sentait pas concerné, il était hors de question qu’il mette les pieds à l’église. A part peut être pour la messe de minuit ! Et encore !!!

Les enfants n’eurent pas voix au chapitre. Catéchisme et messe dominicales rythmèrent leurs semaines. Jean-Marie, n’ayant aucune autre référence accepta sans problème cette situation. Allant au catéchisme le mercredi après-midi, suivit, dans la cour de l’église, d’une partie de foot qu’il était bien obligé d’accepter à cause des copains.

C’est ainsi, que tous les dimanches matin les trouvaient briqués, astiqués, brillants comme un sou neuf sur le chemin de l’église. Jean-Marie garda longtemps cette habitude de se saper le dimanche, alors qu’il avait violemment rompu avec la religion.

Mais, puissance maternelle aidant, était arrivé le jour de la communion solennelle.

Préparation et répétition se succédaient à la cure et dans l’église. Les curés se démenant avec force cris pour faire rentrer dans les têtes juvéniles et retorses le rituel estimé indispensable, mais jamais réussi.

Le grand jour arriva enfin. Rien ne manquait.

Le costume croisé, le brassard, le cierge, la pochette et la croix, le missel, la dentelle et le chapelet.

Le brassard Le cierge

p

m

Et bien entendu le photographe officiel.

Vacances, fêtes et convivialité.

Dans cette vie tranquille les vacances arrivaient à l’improviste, ponctuant le temps de périodes sans école.
L’activité principale se résumait en bains de mer à répétition.
Il y eu aussi les grandes vacances passées en France.

Lire la suite